L'ÉTONNANTE ÉGLISE de NEVACHE
DÉDIÉE au FÉMININ SACRÉ...

Page 19 : La Rosace contenant l'Étoile de Mariam remplacée et déplacée hors de l'Eglise...

Au fond du Chœur, au-dessus des deux vitraux, se trouve une rosace qui est une représentation du Dieu vieux et barbu que l'on nous montre dans tous les documents chrétiens mais qui jure singulièrement avec le style du Retable. Les deux vitraux ne sont pas d'origine, ils auraient été brisés lors de la révolution française et ceux-ci dateraient de 1880. Pierre pense que ce Dieu barbu a été installé à ce moment.

À sa place devait se trouver une rosace contenant l'Étoile de Mariam et qui a été insérée dans le mur Sud de la chapelle des Antonins construite vers l'an 1629. Ses dimensions et sa forme correspondent exactement à la forme du vitrail de ce Dieu assez sympathique mais peu convaincant…

Cette rosace est composée de dix-huit pétales et d'une Étoile de Mariam que Pierre décrit en détail, en page 11. Sa forme est circulaire sur le devant mais deux ergots débordent vers le haut et vers le bas afin de l'enchâsser dans une forme géométrique taillée pour, une forme ressemblant à l'espace occupé par l'autre rosace…